Climatisation et Covid-19

Au vu des données actuelles, le SRAS-CoV-2 se transmet essentiellement par inhalation de gouttelettes émises par une personne porteuse du virus.
Par mesure de précaution, il est recommandé de vérifier si les systèmes de ventilation et de climatisation sont en état de fonctionnement optimal. De plus, une aération régulière des locaux par ouverture des fenêtres est souhaitable, même en dehors de ce contexte infectieux.

Un certain nombre de mesures de prévention complémentaires limitent la quantité de gouttelettes dans le milieu ambiant, telles que :
⋅ Une aération régulière des locaux en l’absence de ventilation mécanique,
⋅ Un dégagement des entrées d’air, et des bouches d’extraction
⋅ Un maintien de la ventilation et fermeture des portes pour les bâtiments équipés d’un système de ventilation mécanique simple flux ou double flux

Locaux de faible hauteur sous plafond :

Pour ce type de locaux, le positionnement des appareils de climatisation peut induire des mouvements d’air perceptibles par les occupants. Deux recommandations :
1. Régler les débits d’air sur le minimum. Le confort s’en ressent indéniablement, la portée du jet d’air est réduite. Certaines parties d’un local ne sont plus directement chauffées ou rafraîchies.
2. La seconde recommandation est plus extrême : s’il n’est pas possible de modifier le débit d’air, les personnes qui travaillent dans ce local sont encouragées à porter des masques en permanence. Cette méthode permet d’éviter d’expulser des gouttelettes contaminées par une personne asymptomatique.

Locaux à grande hauteur et/ou le positionnement des appareils permet de ne pas avoir de mouvement d’air perceptible par les occupants : 

Dans cette configuration, les systèmes de climatisation ne favorisent pas la diffusion des particules aérosols. Un simple ajustement du débit d’air peut donc rassurer les occupants des locaux.

Enfin, nous conseillons de réaliser des nettoyages périodiques sur les unités intérieures de climatisation avec des produits bactéricides, virucides et dégraissants, comme ceux que nous utilisons lors de nos interventions.